Rabat de lyautey à mohammed VI

Portail de Rabat, informations touristiques, culturelles et historiques

rabatmarocinfo-toute l'actualité de Rabat

Suivez le fil info de rabatmarocinfo, toute l'actualité de Rabat à travers la presse marocaine et internationale :

Avenue Mohammed V (partie étroite) - av. Allal Ben Abdellah-











Après la poste, débutent les arcades de l'avenue Mohammed V dans sa partie étroite. On y trouve les principaux commerces du centre-ville, dont le cinéma Renaissance. L'autre cinéma du centre-ville, le Colisée est désormais fermé. Sur l'avenue parallèle Allal Ben Abdellah, subsiste le cinéma d'Art et d'Essai 7ème Art. Sur la rive droite du Bouregreg, une salle multiplexe, le Dawliz est une alternative proposée à la fois aux Slaouis et aux Rbatis.

A quelques centaines de mètres, un cinéma dont les anciens se souviennent, "le Royal", et le théâtre National Mohammed V", équipement culturel de 1ère importance. Dans ce quartier, vous trouverez aussi des exemples de l'architecture néo coloniale. Les plus grands architectes français ont réalisé leurs premières oeuvres au Maroc car il n'y avait aucune contrainte urbanistique, et notamment à RABAT, puisant largement leur inspiration dans l'oeuvre architecturale Marocaine.

Les autorités mettent en place des actions de préservation du patrimoine architectural de la 1ère moitié du XXème siècle, longtemps considéré comme "héritage" du protectorat. Un effort significatif de rénovation de ces bâtiments d'inspiration Néo-classique, Art déco ou arabo-mauresque a donc été entrepris.

Ici contrairement à Casablanca ou à d'autres métropoles marocaines, l'architecture néo coloniale n'a pas subi trop de destruction, en tout cas dans des proportions bien moindres. A Rabat, il n'y a pas eu de nécessité de création d'une association telle que "Casamémoire" (http://www.casamemoire.org/) qui accomplit un travail remarquable de préservation du patrimoine à Casablanca. 

Rabat est le siège de l'Ecole Nationale d'Architecture. La Ville perpétue ainsi le tradition des "grands bâtisseurs" que furent les Marocains tout au long de l'histoire. Mais les jeunes architectes marocains sont malheureusement souvent dans l'obligation de faire carrière à l'étranger, où ils jouissent d'une grande réputation.

RECHERCHER SUR LE SITE